Finnish for busy people

Alternance consonantique du troisième groupe verbal

Cet article traite de l’alternance consonantique du troisième groupe verbal. Vous pouvez en apprendre plus sur les groupes verbaux ici.

1. Qu’est-ce que l’alternance consonantique ?

L’alternance consonantique est quelque chose que l’on rencontre tout le temps lorsque l’on apprend le finnois. C’est un phénomène qui affecte les noms comme les verbes, mais de façon différente. C’est une alternance car les mots peuvent changer entre une forme “forte” ou une forme “faible”. Ce changement prend place lorsque l’on ajoute une terminaison au mot. Pour les verbes, celà peut être les terminaison de personne (i.e. -n, -t) ou n’importe quel autre marqueur de temps.

L’alternance consonantique n’affecte que certaines consonnes (K, P et T). Quand on conjugue un verbe, les K, P ou T au milieu du mot peuvent changer. Les différents groupes verbaux subissent l’alternance consonantique de façon différente.

Dans cet article, nous couvrirons uniquement les verbes du troisième groupe. Vous pouvez en apprendre plus sur les autres groupes verbaux ici.


2. Quand est-ce que l’alternance consonantique s’applique ?

L’alternance consonantique du troisième groupe verbal prend place dans toutes les formes conjuguées au présent et au passé. L’infinitif du verbe (sa forme de base) sera toujours faible, et les formes conjuguées seront fortes.

Autres temps et modes:

  • Le participe passé des verbes du troisième groupe sera toujours faible:
    en ommellut, olen ajatellut, emme ole suudelleet
  • Le passif des verbes du troisième groupe sera toujours faible:
    ommellaan, ajatellaan, ommeltiin, suudeltaisiin
  • Le conditionnel des verbes du troisième groupe sera toujours fort:
    ompelisin, ajattelisimme, suutelisimmeko
  • À l’impératif, le singulier sera fort et le pluriel faible:
    Ompele! Ommelkaa! Ajattele! Ajatelkaa!

3. Quelles consonnes changent ?

L’alternance consonantique s’effectue uniquement sur les consonnes suivantes :

Faible Fort Infinitif Formes fortes
k kk nakella minä nakkelen, sinä nakkelet, hän nakkelee
me nakkelemme, te nakkelette, he nakkelevat
p pp tapella minä tappelen, sinä tappelet, hän tappelee
me tappelemme, te tappelette, he tappelevat
t tt ajatella minä ajattelen, sinä ajattelet, hän ajattelee
me ajattelemme, te ajattelette, he ajattelevat
nn nt juoksennella minä juoksentelen, sinä juoksentelet, hän juoksentelee
me juoksentelemme, te juoksentelette, he juoksentelevat
ng nk rangaista minä rankaisen, sinä rankaiset, hän rankaisee
me rankaisemme, te rankaisette, he rankaisevat
mm mp ommella minä ompelen, sinä ompelet, hän ompelee
me ompelemme, te ompelette, he ompelevat
ll lt jokellella minä jokeltelen, sinä jokeltelet, hän jokeltelee
me jokeltelemme, te jokeltelette, he jokeltelevat
rr rt imarrella minä imartelen, sinä imartelet, hän imartelee
me imartelemme, te imartelette, he imartelevat
d t riidellä minä riitelen, sinä riitelet, hän riitelee
me riitelemme, te riitelette, he riitelevät
Ø k jaella minä jakelen, sinä jakelet, hän jakelee
me jakelemme, te jakelette, he jakelevat
v p ? ?

Les points d’interrogation signifient que je n’ai pas réussi à penser à un verbe de ce groupe qui subit ce type d’alternance consonantique. C’est peut-être dû au fait que je n’ai pas réfléchis assez longtemps, mais peut-être que ces verbes n’existent simplement pas


4. Limites de l’alternance consonantique du troisième groupe

4.1. Limitations dues au type de consonne

Si une certaine combinaison de consonnes n’est pas incluse dans la liste ci-dessus, elle n’est pas sujet à l’alternance consonantique. Par exemple: -ss- n’est pas dans la liste, donc on ne changera jamais -ss- en -s- lors d’une conjugaison.

4.2. Limitations dues au placement des syllabes

L’alternance consonantique ne peut survenir qu’à la limite entre la dernière et l’avant-dernière syllabe. Cela signifie que certains verbes longs ne seront pas sujets à l’alternance consonantique. Quelques exemples: avaistella (aivastelen, et non aipastelen), ammuskella (ammuskelen, et non ampuskelen) et anniskella (anniskelen, et non antiskelen)

Infinitif Conjugaison Contrairement à
säännöstellä säännöstelen suurennella > suurentelen
anniskella anniskelen kuunnella > kuuntelen
ammuskella ammuskelen ommella > ompelen
raitistella raitistelen ajatella > ajattelen

4.3. Groupements de consonnes

De façon générale, il n’y a pas d’alternance consonantique quand il y a un -s-, -h- ou -t- à côté des consonnes susceptibles de changer. C’est par exemple le cas du verbe annostella. Puisqu’il y a un -s- à côté du -t-, il n’y pas d’alternance consonantique (minä annostelen, et non annosttelen). D’autres verbes similaire dans cette catégorie: opiskella (minä opiskelen, et non opiskkelen).  C’est une exception très courante, car beaucoup de verbes de catégorie 3 se terminent soit par -skella, soit par -stella.

Infinitif Conjugaison
annostella minä annostelen
napostella minä napostelen
opiskella minä opiskelen
piileskellä minä piileskelen
jaksella minä jakselen
This article was translated by aceawan, a French computer science student with a passion for languages.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.