Finnish for busy people

Alternance consonantique du sixième groupe verbal

Cet article traite de l’alternance consonantique du sixième groupe verbal. Vous pouvez en apprendre plus sur les groupes verbaux ici.

1. Qu’est-ce que l’alternance consonantique ?

L’alternance consonantique est quelque chose que l’on rencontre tout le temps lorsque l’on apprend le finnois. C’est un phénomène qui affecte les noms comme les verbes, mais de façon différente. C’est une alternance car les mots peuvent changer entre une forme “forte” ou une forme “faible”. Ce changement prend place lorsque l’on ajoute une terminaison au mot. Pour les verbes, cela peut être les terminaison de personne (i.e. -n, -t) ou n’importe quel autre marqueur de temps.

L’alternance consonantique n’affecte que certaines consonnes (K, P et T). Quand on conjugue un verbe, les K, P ou T au milieu du mot peuvent changer. Les différents groupes verbaux subissent l’alternance consonantique de façon différente.


2. Quand est-ce que l’alternance consonantique s’applique ?

L’alternance consonantique du sixième groupe verbal prend place dans toutes les formes conjuguées au présent. L’infinitif du verbe (sa forme de base) sera toujours faible, et les formes conjuguées seront toujours fortes. C’est ce qu’on appelle parfois “alternance consonantique inversée” (käänteinen astevaihtelu).

Le sixième groupe verbal est sympathique pour qui apprend le finnois, car les verbes qu’elle contient ont souvent été formés à partir d’un adjectif. L’adjectif aura la forme forte du verbe, alors que l’infinitif sera faible. Si on connait l’adjectif de base, il est donc possible de connaître le comportement du verbe par rapport à l’alternance vocalique.

Autres temps et modes :

  • Le participe passé des verbes de catégorie 6 sera toujours faible :
    en heikennyt, olen rohjennut, eivät ole pidenneet
  • Le passif des verbes de catégorie 6 sera toujours faible :
    heiketään, rohjetaan, heikettiin, rohjettaisiin
  • Le conditionnel des verbes de catégorie 6 sera toujours fort :
    heikkenisin, rohkenisimme, pitenisivät
  • L’impératif singulier sera toujours fort l’impératif pluriel faible :
    Heikkene! Heiketkää! Rohkene! Rohjetkaa!

3. Quelles consonnes changent ?

L’alternance consonantique s’effectue uniquement sur les consonnes suivantes :

Faible Fort Adjectif Verbe Formes fortes
k kk heikko heiketä minä heikkenen, sinä heikkenet, hän heikkenee
me heikkenemme, te heikkenette, he heikkenevät
p pp hapan* hapata minä happanen, sinä happanet, hän happanee
me happanemme, te happanette, he happanevat
t tt loitto loitota minä loittonen, sinä loittonet, hän loittonee,
me loittonemme, te loittonette, he loittonevat
nn nt kiint kiinnetä minä kiintenen, sinä kiintenet, hän kiintenee,
me kiintenemme, te kiintenette, he kiintenevät
ng nk ? ? ?
mm mp lämmin* mmetä minä lämpenen, sinä lämpenet, hän lämpenee
me lämpenemme, te lämpenette, he lämpenevät
ll lt ? ? ?
d t pitkä** pidetä minä pitenen, sinä pitenet, hän pitenee
me pitenemme, te pitenette, he pitenevät
Ø k pako paeta minä pakenen, sinä pakenet, hän pakenee
me pakenemme, te pakenette, he pakenevat
v p kalpea** kalveta minä kalpenen, sinä kalpenet, hän kalpenee
me kalpenemme, te kalpenette, he kalpenevat
lje lke valkea** valjeta minä valkenen, sinä valkenet, hän valkenee
me valkenemme, te valkenette, he valkenevat
hje hke rohkea** rohjeta minä rohkenen, sinä rohkenet, hän rohkenee
me rohkenemme, te rohkenette, he rohkenevat

Les points d’interrogation signifient que je n’ai pas réussi à penser à un verbe de cette catégorie qui subit ce type d’alternance consonantique. C’est peut-être dû au fait que je n’ai pas réfléchi assez longtemps, mais peut-être que ces verbes n’existent simplement pas.

* Lämmin and hapan sont faibles dans leur forme de base, mais ont une racine forte. On peut voir par exemple leur forme au génitif :  lämpimän and happaman.

** Kalpea, valkea et rohkea en tant qu’adjectifs ne deviendront jamais faibles ! Le génitif de ces adjectifs est kalpean, valkean et rohkean.


4. Limites de l’alternance consonantique

Certaines combinaisons de consonnes ne sont pas sujettes à l’alternance consonantique. Par exemple: -ss- n’est pas dans la liste, donc il n’y aura jamais d’alternance entre -ss- et -s-

This article was translated by aceawan, a French computer science student with a passion for languages.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.