Finnish for busy people

Le partitif finnois – Partitiivi – Grammaire Finnoise

Le partitif finnois est le cas grammatical qui répond aux questions “mitä ?” et “ketä ?”. C’est un sujet qui va vous poser problème pendant longtemps lors de votre apprentissage du finnois. Mon conseil est d’y aller petit à petit, et de ne pas essayer de tout apprendre d’un coup.

Table des matières
  1. L’usage du partitif
    1. Après des nombres
    2. Après des mots exprimant une quantité
    3. Avec des quantités indéfinies
    4. Avec des phrases négatives
    5. Avec des actions incomplètes
    6. Avec des verbes partitifs
    7. Avec des prépositions
  2. La formation du partitif
    1. Le partitif des pronoms personnels
    2. Mots se terminant par une seule voyelle
    3. Mots se terminant par deux voyelles
      1. Mots se terminant par deux voyelles identiques
      2. Mots d’une syllabe se terminant par deux voyelles
      3. Adjectifs se terminant par deux voyelles différentes
      4. Noms se terminant par deux voyelles différentes
    4. Mots se terminant en -i
      1. Mots nouveaux se terminant en -i
      2. Mots anciens se terminant en -i
      3. Mots anciens se terminant en -si
      4. Mots anciens se terminant en -li, -ni, -ri
    5. Mots se terminant en -e
    6. Mots se terminant par une consonne
      1. Mots se terminant en -nen
      2. Règle générale pour les autres mots se terminant par une consonne
      3. Mots se terminant en -us/ys
      4. Mots non-finnois se terminant par une consonne
  3. Alternance consonantique et partitif
  4. Le partitif dans le finnois oral

1. L’usage du partitif finnois (mitä, ketä)

Le partitif finnois n’a pas d’équivalent ni en français ni dans beaucoup d’autres langues. Cela rend sa fonction difficile à comprendre. Dans certains cas, l’usage du partitif coïncide avec le pluriel d’autres langues, mais ce n’est pas la même chose que le pluriel.

Quand des mots sont liés les uns aux autres (un pronom, un adjectif et un nom par exemple), ils seront tous déclinés au partitif.

  • “Il y a trois [belles jeunes femmes] dans la pièce” se traduit par “Huoneessa on kolme [kaunista nuorta naista].
  • “J’achète dix [chats joueurs]” se traduit par “Ostan kymmenen [leikkisää kissaa].
  • “J’ai deux [bébés tristes qui pleurent]” se traduit par “Minulla on kaksi [itkevää surullista lasta].

1.1. Après des nombres

Le partitif est utilisé avec les nombres. Pour cette raison, de nombreux étudiants de la langue supposent que le partitif correspond au pluriel. Ce n’est pas le cas. Il existe une forme plurielle à part entière (le nominatif pluriel) et il existe aussi  un partitif pluriel.

Le partitif finnois ne s’utilise pas après le nombre “yksi”, mais il s’utilise bien après le nombre “nolla”.

Yksi Finnois Français
yksi kuppi kaksi kuppia deux tasses
yksi olut kolme olutta trois bières
yksi nainen neljä naista quatre femmes
yksi talo nolla taloa zéro maisons

1.2. Après des mots exprimant une quantité

Les mots ci-dessous expriment une quantité. Leur comportement est dans ce sens très proche de celui des nombres. Vous pouvez en apprendre plus sur les mots qui expriment des quantités ici .

Finnois Français
monta banaania beaucoup de bananes
kuppi kahvia une tasse de café
kulho mysliä un bol de muesli
pullo viiniä une bouteille de vin
tölkki olutta une canette de bière
metri köyt un mètre de corde
litra maitoa un litre de lait

1.3. Avec des quantités indéfinies

La plupart du temps, lorsque l’on traduit ce genre de phrases, on utilise “du” ou “de” en français. On parle d’une certaine quantité, mais elle n’est pas explicitée. Cela concerne principalement l’objet d’une phrase.

Finnois Français
Juon kahvia. Je bois du café.
Ostan maitoa. J’achète du lait.
Syön makkaraa. Je mange de la saucisse.
Lasissa on mehua. Il y a du jus dans le verre.
Syön keittoa. Je mange de la soupe.

1.4. Avec des phrases négatives

Dans presque tous les types de phrases, le partitif sera utilisé si la phrase est négative. Une exception : les phrases avec attribut du sujet (predikatiivilause en finnois. NB : l’attribut du sujet peut-être uniquement lié au sujet par le verbe “olla” (être) en finnois).

Finnois Français
En osta tä puseroa. Je n’achèterais pas ce pull-over.
En avannut ikkunaa. Je n’ai pas ouvert cette fenêtre.
Minulla ei ole autoa. Je n’ai pas de voiture.
Täällä ei ole uima-allasta. Il n’y a pas de piscine ici.

1.5. Avec des actions incomplètes

Par action incomplète, on entend une phrase atélique (contrairement à une phrase télique, où l’action a été menée à son terme). Lorsqu’une activité est actuellement en cours, son objet sera décliné au partitif. Le résultat de l’action n’a pas encore été atteint. Le partitif peut également signifier que l’on prévoit de lire une partie d’un livre, mais pas son intégralité. Vous pourrez trouver des exemples similaires ici.

Finnois Français
Luen kirjaa. Je lis une partie du livre.
Luen kirjaa. Je suis en train de lire le livre.
Luen kirjan. Je vais lire tout le livre.

1.6. Avec des verbes partitifs

Certains verbes requièrent que leur objet soit toujours décliné au partitif. Ces verbes sont appelés “verbes partitifs“. Il sera nécessaire de les apprendre par cœur, car il n’existe rien de comparable en français.

Verbe Finnois Français
rakastaa Minä rakastan sinua. Je t’aime.
odottaa Sinä odotat bussia. Tu attends le bus.
pelata Hän pelaa tennis. Elle joue au tennis
ajaa Minä ajan autoa. Je conduis la voiture.
opiskella Te opiskelette suomea. Vous étudiez le finnois.
auttaa Me autamme hän. Nous l’aidons.

1.7. Avec des prépositions

Les prépositions sont relativement rares en finnois, mais elles existent. Vous pouvez en apprendre plus dans l’article sur les prépositions finnoises.

Préposition Finnois Français
ennen Tulin kotiin ennen sinua. Je suis rentré à la maison avant toi.
ilman Tulin kotiin ilman takkia. Je suis rentré à la maison sans manteau.

2. La formation du partitif finnois

Le partitif peut être marqué par une terminaison en -a, -ta ou -tta, en fonction du type de mot qui est décliné. Pour choisir correctement entre -a et , il faudra d’abord comprendre l’harmonie vocalique.

2.1. Le partitif des pronoms personnels

Le partitif des pronoms personnels est le suivant:

PP Partitif Finnois Français
minä minua Minua ärsyttää. Je suis agacé.
sinä sinua En rakasta sinua. Je ne t’aime pas.
hän hän Odotan hän asemalla. Je l’attends à la gare.
me mei Etkö nähnyt mei? Tu ne nous as pas vu ?
te tei Tei väsyttää. Vous êtes fatigués.
he hei Älä kuuntele hei. Ne les écoute pas.
kuka ke Ke sinä rakastat? Qui aimes-tu ?

2.2. Mots se terminant par une seule voyelle (-a/-ä, -u/-y, -o/-ö) : ajouter -a/-ä

Forme de base Partitif Forme de base Partitif
kala kalaa tyyny tyynyä
talo taloa seinä seinää
loma lomaa hylly hyllyä
melu melua sänky sänkyä
helppo helppoa homma hommaa

2.3. Mots se terminant par deux voyelles

2.3.1. Mots se terminant par deux voyelles identiques : ajouter -ta/-tä

Forme de base Partitif Forme de base Partitif
sampoo sampoota filee filee
elokuu elokuuta vapaa vapaata
essee essee toffee toffeeta

2.3.2. Mots d’une syllabe se terminant par deux voyelles : ajouter -ta/-tä

Cette règle s’applique lorsque les deux voyelles sont identiques et lorsqu’elles sont différentes, tant que le mot est constitué d’une seule syllabe.

Forme de base Partitif Forme de base Partitif
maa maata tie tie
syy syy t työ
puu puuta

2.3.3. Adjectifs se terminant par deux voyelles différentes

Les adjectifs se terminent assez souvent en -ea/eä. Dans ce cas, on peut ajouter soit –a/ä, soit -ta/tä. L’ajout de la seule terminaison -a/ä est la pratique la plus courante en finnois moderne, donc je suggèrerais d’utiliser cette forme. À l’oral, vous pourrez entendre vaikeeta, tärkeetä et nopeeta, avec une voyelle longue.

Forme de base Partitif
vaikea vaikeaa / vaikeata
pim pimeää / pimeä
nopea nopeaa / nopeata
tärk tärkeää / tärkeä
haalea haaleaa / haaleata

2.3.4. Noms se terminant par deux voyelles différentes

Les noms se terminant en -ia se verront ajouter la terminaison -a/ä au partitif. Les noms se terminant par d’autres combinaisons de voyelles se termineront en -ta/tä.

Forme de base Partitif Forme de base Partitif
allergia allergiaa valtio valtiota
arabia arabiaa kallio kalliota
italia italiaa radio radiota
asia asiaa video videota
fobia fobiaa selfie selfie

2.4. Mots se terminant en –i

2.4.1. Mots nouveaux se terminant en -i : ajouter -a/-ä

Les nouveaux mots sont souvent des emprunts. On peut généralement les repérer du fait qu’ils ressemblent à des mots dans d’autres langues, comme «pankki» pour «banque» ou «paperi» pour «papier». Les emprunts sont plus faciles que les mots d’origine finnoise, car ils subissent moins de changements lorsqu’on leur ajoute une terminaison.

Forme de base Partitif Forme de base Partitif
banaani banaania paperi paperia
kahvi kahvia pankki pankkia
posti postia maali maalia
tili tiliä adverbi adverbia

2.4.2. Mots anciens se terminant en -i : remplacer -i par -ea/-eä

Les anciens mots en -i sont souvent des mots liés à la nature. Après tout, la nature est là depuis si longtemps que les finnois ont des mots pour la décrire depuis les débuts de la langue. Certains mots peuvent être déroutants à cet égard, comme «äiti» (mère) par exemple, qui est un nouveau mot, même si les mères existent depuis très longtemps !

Forme de base Partitif Forme de base Partitif
suomi suomea ovi ovea
järvi järveä kivi kiveä
sormi sormea nimi nimeä
lahti lahtea lehti lehteä

2.4.3. Mots anciens se terminant en -si : remplacer -si par -tta/-ttä

D’autres mots anciens, mais cette fois se terminant en -si. Il est important de noter que cette règle ne s’applique qu’aux mots anciens, ce qui signifie qu’elle ne s’applique pas à des mots nouveaux comme kurssi (kurssia) ou marssi (marssia).

Forme de base Partitif Forme de base Partitif
uusi uutta vuosi vuotta
si ttä kuukausi kuukautta
vesi vettä reisi reittä

2.4.4. Mots anciens se terminant en  -li, -ni ou -ri : remplacer -i par -ta/-tä

Cette règle ne fonctionne 100% du temps. Certains mots qui se terminent en -hi font exception, comme lohi par exemple, qui devient lohta au partitif.  Il est aussi important de noter que cette règle ne s’applique qu’aux mots anciens, ce qui signifie qu’elle ne s’applique pas à des mots nouveaux comme lääkäri (lääkäriä), jonglööri (jonglööria) et konduktööri (konduktööria). Exception: lapsi > lasta; lumi > lunta.

Forme de base Partitif Forme de base Partitif
pieni pien meri merta
sieni sien suuri suurta
nuori nuorta hiiri hiir
kieli kiel tuli tulta

Vous pouvez en apprendre plus sur les différents types de mots qui se terminent en -i !

2.5. Mots se terminant en -e : ajouter -tta/-ttä

Forme de base Partitif Forme de base Partitif
huone huonetta perhe perhettä
kappale kappaletta kirje kirjettä
lentokone lentokonetta taide taidetta
parveke parveketta koe koetta

Certains mots se terminant en -e font exception à cette règle. Cela inclut les noms (Ville → Villeä), et d’autres mots (kolme → kolmea, itse → itseä, nukke → nukkea).

2.6 Mots se terminant par une consonne

2.6.1 Mots se terminant en -nen : remplacer -nen par -sta/-stä

Les mots se terminant en -nen sont très courants en finnois. Au partitif, ils perdront leur terminaison -nen qui sera remplacée par -sta/stä.

Forme de base Partitif Forme de base Partitif
nainen naista hevonen hevosta
suomalainen suomalaista eteinen eteistä
iloinen iloista ihminen ihmistä
sininen sinistä toinen toista

2.6.2 Règle générale pour les autres mots se terminant par une consonne

La plupart des mots se terminant par une consonne se verront ajouter la terminaison -ta/tä au partitif. C’est vrai pour la plupart des types de mots se terminant par une consonne. Si vous êtes un débutant, il n’est pas nécessaire d’aller plus loin pour le moment. Vous pourrez étudier le partitif finnois de certains types de mots plus en détail lorsque vous maîtriserez les types de mots les plus faciles.

Forme de base Partitif Forme de base Partitif
mies mies hius hiusta
askel askelta rikas rikasta
keskus keskusta lyhyt lyhyt

La règle générale s’applique aux types de mots suivant :

2.6.3 Mots se terminant en -us/ys

Normalement, les mots se terminant en -Us suivent simplement la règle 2.6.2 et leur racine se voit ajouter la terminaison -tA. Néanmoins, certains mots en -Us se comportent différemment. Vous pouvez en apprendre plus sur cette différence ici.

Forme de base Partitif Forme de base Partitif
rakkaus rakkautta tarjous tarjousta
ystävyys ystävyyttä opetus opetusta
pimeys pimeyttä kysymys kysymys
mahdollisuus mahdollisuutta vastaus vastausta

Quelques conseils d’ordre général pour trouver la bonne déclinaison:

  • Si le mot est dérivé d’un verbe (comme opettaa > opetus), il suivra généralement la règle 2.6.2 (ajouter –ta à la racine du mot).
  • Si le mot est dérivé d’un adjectif (comme pimeä > pimeys), il se terminera par –tta au partitif.
  • Si le mot est dérivé d’un nom (comme ystävä > ystävyys), il se terminera par –tta au partitif.
  • Si le mot a une terminaison en –uus/yys (double voyelle), il se terminera par –tta au partitif.

2.6.4 Mots non-finnois se terminant par une consonne

Pour les emprunts et les mots étrangers (p.ex. Jonathan ou Facebook) qui se terminent par une consonne, on ajoutera un -i- avant d’ajouter la marque du partitif -a/ä.

Forme de base Partitif Forme de base Partitif
Jonathan Jonathania Facebook Facebookia
William Williamia Windows Windowsia
Quentin Quentiniä Steam Steamia
Mohamed Mohamedia McDonalds
McDonaldsia

3. Alternance consonantique et le partitif finnois

Sur bien des aspects, le partitif finnois est un sujet compliqué. Mais pour l’alternance consonantique, c’est très simple: le partitif d’un mot aura toujours les mêmes consonnes que sa forme de base. Cela signifie que la forme sera toujours forte pour les mots de type A et toujours faible pour les mots de type B.

Mots de type A
Forme de base Partitive Forme de base Partitive
tyttö tyttöä pankki pankkia
puku pukua pöytä pöytää
hattu hattua kauppa kauppaa
silta siltaa kampa kampaa
hiekka hiekkaa apu apua

Il y a un article dédié aux mots de type A.

Mots de type B
Forme de base Partitive Forme de base Partitive
puhallin puhallinta tavoite tavoitetta
soitin soitinta savuke savuketta
keitin keitin opas opasta
rakas rakasta hammas hammasta
allas allasta allas allasta

Il y a un article dédié aux mots de type B.


4. Le partitif finnois à l’oral

À l’oral, la terminaison -a du partitif peut s’assimiler. Cela n’arrive que lorsque la terminaison du partitif créé une diphtongue (p.ex. -oa, -ia, -eä). Le -a du partitif sera remplacé par une autre voyelle finale.

Écrit Oral Écrit Oral
tyynyä tyynyy taloa taloo
kahvia kahvii tuolia tuolii
suomea suomee järveä järvee

Les adjectifs comme vaikea se terminent par une diphtongue (voir section 2.3.3). Le partitif de ces mots sera également différent dans le finnois oral, car leur forme de base sera déjà différente : vaikea sera vaikee à l’oral. C’est le cas uniquement pour les adjectifs se terminant en -ea/eä.

Lorsque l’on veut décliner vaikee au partitif, on a à faire à un mot qui se termine par une voyelle longue (voir section 2.3.1). On utilise donc la terminaison -tA pour ces mots. En fait, même à l’écrit, on peut dire vaikeata, mais c’est bien moins courant que vaikeaa.

Écrit Oral Écrit Oral
vaikeaa vaikeeta pimä pimee
nopeaa nopeeta kauheaa kauheeta
This article was translated by aceawan, a French computer science student with a passion for languages.
0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Notify of
guest

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments